Bernard Faucon / Galerie VU'
‹ Retour à la liste des spectacles
Tout public à partir de 8/9 ans
Christian Duchange
Année de création
2017
Distribution

écriture du livret / karin Serres

COMPOSITEUR / Yannaël Quenel

direction musicale / Nicolas Bucher

mise en scène / Christian Duchange

Scénographie / Christian Duchange et Fabrizio Montecchi
Création des ombres / Frabizio Montecchi et Agnese Meroni
Création des costumes / Juliette Gaudel
Création lumière / Julien Barbazin
Régie son / Anthony Dascola
rÉGIE PLATEAU ET MANIPULATION OMBRES / Lucile Beaune
Musicien (pIANO eLECTRO) / Yannaël Quenel
CHANTEURS / Christophe Crapez, Jean-Christophe Brizard, Valentine Martinez, Agathe Peyrat, Dorothée Lorthiois

 

 

Production

Compagnie l’Artifice

Co-production

La Cité de la Voix à Vézelay (89) ; L’Arc, Scène nationale Le Creusot (71) ; Les deux scènes, Scène nationale de Besançon (25) ; Le Théâtre, Scène Nationale Mâcon Val de Saône (71) ; Théâtre d’Auxerre, Scène Conventionné (89)

Construction du décor : Opéra de Reims (51)

JEANNE ET LA CHAMBRE À AIRS

De Karin Serres et Yannaël Quenel

Un matin, dans un crescendo vigoureux, deux déménageurs vident une chambre d’enfant de tous ses meubles. Devant le dernier, ils stoppent net : il y a quelqu’un dans ce lit ! C’est Jeanne, 8 ans, qui vient de se recoucher, subitement malade. Que faire ? Stressés et pressés de déménager, ses parents repoussent pourtant le départ du camion jusqu’à ce que leur fille guérisse.
Dès lors, malgré les pressions régulières de ses parents et des déménageurs, Jeanne garde la chambre, dans les deux sens du terme. Du fond de son lit de malade imaginaire, elle résiste et empêche physiquement le déménagement. Pour ne pas quitter son ancienne chambre, pour éviter l’inconnu de la prochaine ou pour jouer avec le soleil qui l’appelle sur les murs, pendant ce temps suspendu ?
Sur la page blanche de sa chambre vide, Jeanne joue avec les ombres qui l’entourent : sa propre silhouette, celle de sa peluche préférée, tous le monde animal que recèlent ses mains, ses doubles fantastiques…, dans un rendez-vous solaire et musical avec tous ses possibles. En effet, les ombres convoquées par Jeanne ne parlent pas : elles chantent.
Entraînée par les ombres dotées d’un potentiel de re-création infini, Jeanne chante en répons. Ensemble, elles enchantent sa chambre, elles réenchantent le monde et transforment cet espace vide en un lieu sensible et vibrant où parents et déménageurs, délaissant finalement le déménagement, chanteront eux aussi pour exprimer leurs rêves, leurs secrets ou leur part d’ombre.
Un grand final musical réunira tous les personnages réels et imaginaires puis on démontera jusqu’aux murs de la chambre de Jeanne pour qu’elle puisse les emporter dans sa prochaine chambre. Ou bien on videra tout le camion pour se réinstaller.

 

Téléchargements >
Dossier de présentation
Fiche technique
Fiche financière
Revue de presse
Photos
Inscription à la newsletter
Haut